dimanche 6 août 2017

Morte après le Vaccin Gardasil !

Une infirmière de Californie administre le vaccin Gardasil à sa propre fille. Celle-ci développe une leucémie et décède !


 
Ndlr : Les vaccins Gardasil et Cervarix provoquent une véritable hétacombe chez les jeunes filles avec près de 9 % d'effets secondaires graves selon un document de l'Assurance Maladie Belge ( http://initiativecitoyenne.be/2016/12/vaccin-anti-hpv-une-enquete-accablante-pour-l-agence-europeenne-des-medicaments.html ) ce qui confirmerait les chiffres établis par des associations de plus de 1000 mortes et plus de 50.000 handicapées dans le monde suite à ces vaccins, sachant que de nombreux cas ne sont pas répertoriés car le lien n'est pas établi, que les familles ne savent pas à qui en parler ou que les autorités nient tout rapport avec les vaccinations ! 
Le pire est qu'il n'y a aucune étude qui démontre une efficacité de ce vaccin contre le cancer qu'il est sensé protéger (comme tous les derniers vaccins). 



Avant et après le vaccin Gardasil


Health Impact News, 13 juillet 2017

L’équipe VAXXED a interviewé une maman de Long Beach en Californie. 

Cette dernière est infirmière ; elle était favorable aux vaccins. 
Elle explique que tous ses enfants avaient reçu tous les vaccins prévus par le programme officiel avant qu’elle administre le Gardasil à sa propre fille de 16 ans.
En tant qu’infirmière, son travail consistait à administrer régulièrement des vaccins qu’elle n’a jamais remis en question. 

Elle déclare qu’elle n’a jamais été informée de leurs effets secondaires.
Quand elle a appris que le Gardasil était un vaccin destiné à prévenir le cancer, et que sa fille devait le recevoir avant qu’elle ne devienne sexuellement active, elle n’a pas hésité à faire venir sa fille dans le bureau où elle travaillait et lui a administré la première dose du vaccin.




Après ce premier vaccin, sa fille était toujours fatiguée. 
On pensait qu’elle pouvait souffrir de mononucléose. 
Elle souffrait sans arrêt et avait du mal à parcourir de longues distances. 
Avant qu’elle ne reçoive ce vaccin sa fille était cependant en parfaite santé et très active.
Sa maman n’a cependant pas associé ses symptômes au vaccin. 

Elle les a attribués à une alimentation déficiente et à un mode de vie trop actif. 
 Comme sa fille avait peur des vaccins, elle a décidé de ramener le vaccin Gardasil à la maison et de le lui administrer chez elle.
Peu de temps après le deuxième vaccin, on diagnostiqua une leucémie chez sa fille. 

Dix mois plus tard, elle devait décéder.





"Je veux partager mon histoire parce qu’elle est très importante.
Ce vaccin est horrible. 

Je ne puis pas dire qu’elle serait peut-être toujours là si je ne le lui avais pas administré.
Je me sens vraiment responsable parce que c’est moi-même qui lui ai administré ce vaccin. 

Je croyais faire ce qu’il fallait pour protéger ma fille du cancer, et elle a fini par attraper le cancer ! 
J’avais pourtant essayé de la protéger !
C’est MOI qui lui ai administré le vaccin !"



 https://www.youtube.com/watch?v=xH_d9qcZeIg



Sources : Health Impact News
http://initiativecitoyenne.be/2017/08/une-infirmiere-administre-le-gardasil-a-sa-fille-celle-ci-developpe-une-leucemie-et-en-decede.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire