vendredi 30 mai 2014

La mémoire évolue lorsqu'on s'en sert !

Les souvenirs seraient transformés chaque fois qu'ils sont évoqués !
 
 



Les souvenirs seraient modifiés chaque fois qu'ils sont évoqués, selon une théorie présentée par le psychologue Morris Moscovitch de l'Université de Toronto au congrès annuel de l'Association canadienne des neurosciences.
Les recherches du Pr Moscovitch et d'autres ont montré des différences entre ce qui est appelé la 
mémoire épisodique, qui est une de mémoire autobiographique riche en détails contextuels et qui dépend de l'hippocampe, et la mémoire sémantique qui dépend principalement du néocortex, et qui est une mémoire plus générale, ne gardant que l'essentiel de la mémoire épisodique initiale.

"Les études chez l'animal et chez l'homme ont montré que l'hippocampe, une région du cerveau située profondément à l'intérieur du cerveau, joue un rôle central dans la mémoire épisodique à court et long terme

Des patients ayant subi une perte de l'hippocampe, dont les célèbres Henry Molaison (le patient HM) et Kent Cochrane (le patient KC), se sont avérés incapables d'enregistrer de nouveaux souvenirs, mais ils ont conservé la capacité de se rappeler d'événements antérieurs d'une façon générale, schématique."
 


En étudiant comment les riches souvenirs récents sont convertis en souvenirs plus sommaires avec le temps, le Pr Moscovitch a élaboré une théorie qu'il a appelé la théorie des traces multiples / transformation.

Selon cette dernière, "chaque fois qu'un souvenir épisodique est récupéré, il est automatiquement ré-encodé par l'hippocampe avec le nouveau contexte dans lequel la récupération se produit

Au fil du temps, et à chaque récupération, de multiples traces du souvenir s'accumulent ; le néocortex extrait les similitudes entre ces traces pour former un souvenir généralisé, le souvenir sémantique. 
Par ce processus, le souvenir se transforme au fil du temps, d'un souvenir essentiellement dépendant de l'hippocampe, riche en contexte, à un souvenir plus général, un enregistrement des éléments essentiels, qui capture l'essence du souvenir épisodique initial."
 

 La mémoire est assurée par des connexions spécifiques entre certains neurones. C’est pourquoi les programmes de « gym-cerveau » ne sont que des jeux. © DR


Le Dr Moscovitch a présenté des résultats qui montrent que ces processus s'appliquent aux souvenirs des lieux et de l'environnement. 
 Initialement dépendants de l'hippocampe, ils sont transformés et deviennent des souvenirs schématiques qui peuvent être récupérés sans l'implication de l'hippocampe.
Il était auparavant considéré que l'hippocampe était toujours impliquée dans le souvenir des lieux.



Source :
http://www.wikistrike.com/2014/05/les-souvenirs-seraient-transformes-chaque-fois-qu-ils-sont-evoques.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire