mercredi 1 août 2018

Les Cellules Souches et la Cicatrisation !

Les cellules souches sous cutanées s’auto-organisent en fonction de la densité cellulaire à leur proximité lors des processus de Cicatrisation ou du Renouvellement de l'épiderme !

 



Cette étude d’une équipe du Max-Planck-Gesellschaft (Cologne) nous permet de mieux comprendre le processus sous-jacent à la santé et l’équilibre cutané, un processus crucial en biologie du vieillissement mais aussi en cicatrisation, épithélialisation et tout simplement régénération de la peau. 

En effet les cellules souches qui s’apprêtent à se différencier en cellules de la peau détectent la densité cellulaire "dans leur voisinage" pour décider de leur comportement et de leur spécialisation. 
Des travaux présentés dans la revue Nature Cell Biology qui expliquent pour la première fois comment un tissu complexe tel que la peau humaine peut s’auto-générer ou se regénérer et maintenir sa structure grâce à quelques principes plutôt simples d'auto-organisation.
La peau humaine est un organe remarquable qui nous offre cette barrière de protection contre les pathogènes, les substances toxiques et autres. 

Notre peau doit constamment se renouveler tout au long de notre vie, être capable de changer sa taille pour s'adapter parfaitement et couvrir le corps qui évolue aussi et de s’autoréparer en cas de lésion ou de plaie. 
Pour parvenir à relever un défi si complexe et si dynamique, chaque cellule de la peau a sa tâche spécifique à accomplir, et cette tâche dépend de sa position.
Ces experts allemands en biologie du vieillissement montrent que la densité cellulaire et/ou la surpopulation cellulaire jouent un rôle crucial les décisions de destinée des cellules souches et les mouvements des cellules différenciées vers la surface des tissus. 
Ce facteur de densité cellulaire va permettre que les différents types de cellules de la peau soient correctement positionnés dans le tissu.