dimanche 22 juillet 2018

Les Effets Négatifs des Sucres sur la Santé Mentale !

Sucres rapides : Les pâtes pourraient augmenter votre risque de démence de 89% !

 



 

Si vous vous intéressez aux régimes, vous devriez savoir que les glucides sont vos ennemis par excellence. 
D’ailleurs, les scientifiques ont découvert que les glucides, dont les spaghettis et les pâtes, sont des facteurs qui favoriseraient le développement de la démence. 

Explications :

La science a été en mesure de confirmer qu’une alimentation saine est l’une des clés pour une bonne santé mentale ainsi que pour la prévention des maladies neurodégénératives comme Alzheimer. 
Aussi, une alimentation riche en glucides peut provoquer un déséquilibre hormonal dans le corps et affecter la production de leptine, d’insuline et d’autres hormones, ce qui impacte négativement la santé mentale et physique. 
Tour d’horizon sur ces glucides, sources de sucre et de gluten, qui peuvent être à l’origine de maladies graves telles que la démence, surtout lorsqu’ils sont consommés de manière excessive.

Les effets négatifs du sucre !

Les sucres rapides que l’on retrouve dans les glucides provoquent un pic glycémique et la sécrétion de l’insuline, permettant de faire pénétrer le sucre dans les cellules pour réduire le taux de sucre sanguin. 
Toutefois, ces pics d’insuline répétés, pour équilibrer le taux de sucre sanguin, peuvent avoir des effets délétères sur l’organisme : stockage des graisses, diabète, maladies chroniques mais aussi maladies neurodégénératives. 
Effectivement, comme de nombreuses études l’ont confirmé, des taux élevés de sucre dans le sang peuvent affecter notre santé mentale. 
Le sucre peut provoquer des changements dans les zones du cerveau, notamment celles pour l’apprentissage et la mémoire. 
La production d’insuline altérée et constante peut entraîner une détérioration de la capacité d’apprentissage et de mémorisation.

Les effets négatifs du gluten !

On le retrouve dans de nombreux produits à savoir les pâtes, le pain et divers produits transformés : le gluten. C’est une protéine présente dans l’orge, le seigle, le blé et d’autres céréales. 
Cependant, le problème qui se pose avec le gluten est qu’il est difficile à digérer et peut altérer notre santé. 
En effet, chez les personnes intolérantes au gluten, on constate des troubles digestifs ainsi que des lésions et des inflammations intestinales. 
Or, d’après une étude réalisée par des chercheurs de l’Université de Brescia (Italie) et de l’Université de Genève (Suisse), les inflammations intestinales sont liées à un déclin cognitif et à des maladies neurodégénératives telles que Alzheimer. Ainsi, le microbiote intestinal serait lié au cerveau. 
Par conséquent, une mauvaise alimentation et l’accumulation de bactéries inflammatoires pourraient être en cause dans le déclin cognitif.