samedi 10 février 2018

Le Potassium protège les artères !

Le Potassium protège les artères et prévient les maladies cardiovasculaires !



Consommer plus de potassium protège les artères et prévient les maladies cardiovasculaires !
Les bananes et les avocats peuvent aider à prévenir les maladies cardiovasculaires en protégeant contre le durcissement des artères.
Une alimentation déficiente en potassium, qui concerne une grande partie de la population, favorise en effet la calcification vasculaire, selon une étude publiée dans la revue JCI Insight. 

 Les travaux de Yabing Chen de l’Université d’Alabama à Birmingham et ses collègues ont montré, chez la souris puis avec des cellules en culture, un lien causal entre la réduction du potassium alimentaire et la calcification vasculaire dans l’athérosclérose. 
Ils ont aussi précisé les mécanismes pathogènes sous-jacents.
Des recherches précédentes menées par plusieurs laboratoires, dont le groupe de Chen, ont montré que la calcification de ces cellules ressemble à la différenciation des cellules osseuses, ce qui conduit à la transformation des cellules musculaires lisses en cellules osseuses. 



 




vendredi 9 février 2018

Le Jeûne Bon pour le Système Immunitaire !


Une étude révèle que jeûner pendant 72 heures peut régénérer l’ensemble du système immunitaire !

 

 



Les avantages ou les dangers potentiels du jeûne sont controversés depuis longtemps. 

D’une part, les partisans du jeûne pointent du doigt les nombreux avantages qu’ils prétendent que le jeûne fournit. Cela comprend la perte de poids, la normalisation de la sensibilité à l’insuline, la réduction des niveaux de triglycérides dans le corps et le ralentissement les signes du vieillissement. 
Il existe un certain nombre de différents “plans de jeûne” allant du jeûne intermittent qui dure en moyenne de 14 à 18 heures à une d’abstention de consommation d’aliments solides pendant 2 à 3 jours. 
On dit que chacun d’eux a ses propres avantages et défis, offrant des options pour tout le monde.

De nombreux nutritionnistes et professionnels de la santé affirment que le jeûne n’est rien de plus qu’une tendance non étayée et comporte un certain nombre de risques pour la santé qui devraient être pris en considération. 

Ils soulignent la perte de nutriments pendant le jeûne, car il limite non seulement la consommation d’aliments malsains mais aussi ceux dont notre corps a besoin, y compris les fruits, les légumes, les protéines maigres et les graisses saines. 
De plus, ils affirment que le jeûne mène souvent à un rebondissement dans l’alimentation, ce qui entraîne un gain de poids global par opposition à la perte de poids recherchée.
Une nouvelle recherche de l’Université de Californie du Sud présente une découverte fascinante, remettant une fois de plus le débat en avant. 
L’équipe a rassemblé un groupe de participants et leur a demandé, dans un premier temps, de jeûner 2 à 4 jours régulièrement sur une période de 6 mois. 
Pendant ce temps, ils ont été témoins de changements incroyables. 
Les participants ont constaté une diminution notable de la production de l’enzyme PKA, une hormone associée à un risque accru de cancer et de tumeur. 
De plus, le système immunitaire des participants semble avoir été complètement remanié.