lundi 25 décembre 2017

Le Magnésium est la clé des Os sains et forts


Les chercheurs découvrent que le Magnésium, PAS le calcium, est la clé pour des os sains et forts !

 



 

Bien que le calcium soit important, ce n’est pas le seul facteur qui détermine la santé de nos os. 
C’est un mythe communément admis que le calcium est la clé d’une ossature forte et saine. 
Cependant, des preuves accablantes suggèrent maintenant que c’est le magnésium, et non le calcium, qui fournit la force et la longévité à notre structure squelettique.
Ces nouvelles allégations sont formulées par l’assemblée annuelle des sociétés d’éducation pédiatrique, qui affirment maintenant que les parents devraient se concentrer autant sur le magnésium que sur le calcium pour construire des os solides et en bonne santé ( 1 ).
 


Dangers de trop de calcium !

Plusieurs études ont lié des niveaux élevés de calcium (en particulier l’utilisation de suppléments de calcium) avec un risque accru de crises cardiaques, en particulier chez les femmes ( 2 ).
Après avoir analysé 10 ans de tests médicaux sur plus de 2700 hommes et femmes, les chercheurs de l’Université John Hopkin ont conclu que la prise de suppléments de calcium peut augmenter le risque d’accumulation de plaque dans les artères coronaires et de dommages cardiaques (3). 

Ils ont écrit que des études antérieures avaient montré que le calcium des suppléments ne parvient pas aux os et qu’il est plus difficile d’excréter par l’urine (en particulier chez les personnes âgées), il s’accumule ailleurs dans le corps (comme notre système circulatoire).
Les chercheurs notent que nous vieillissons, la plaque à base de calcium s’accumule dans les artères, ce qui entrave le flux sanguin, ce qui augmente le risque d’une crise cardiaque.
Trop de calcium provenant de suppléments est directement lié aux calculs rénaux et à d’autres problèmes de santé ( 4 ).
La forme la plus courante de calcium contenue dans les suppléments est le carbonate de calcium (également présent dans le lait pasteurisé et d’autres produits alimentaires enrichis en calcium). 

Le carbonate de calcium est notoirement difficile pour le corps à absorber sans agent chélatant comme l’acide citrique.

 

 

 


 Tout le calcium est-il dangereux ?

Bien qu’il soit conseillé d’éviter le calcium sous forme de carbonate de calcium (alias, suppléments de calcium et aliments enrichis), cela ne signifie pas que toutes les formes de calcium sont nocives.
Une étude de 2007 a montré que le calcium provenant de sources alimentaires a un effet plus favorable sur les os en bonne santé que le calcium provenant des suppléments chez les femmes ménopausées ( 5 ).
Les meilleures sources de calcium sont celles que l’on trouve dans les aliments végétaux (oui, vous pouvez obtenir du calcium sans manger de produits laitiers – et en abondance, aussi). 

Graines de chia, graines de sésame, chou-rave, chou, épinards, feuilles de navet, chou frisé, brocoli, chou rave, gombo et graines de citrouille ne sont que quelques aliments qui contiennent une bonne quantité de calcium pour nourrir le corps. 


 

 

 

dimanche 24 décembre 2017

Fluoroquinolones : les Antibiotiques de tous les Dangers !

Fluoroquinolones : les Antibiotiques de tous les Dangers qui peuvent provoquer des dommages permanents !






Guy Fawkes : J'ai décidé de mettre à jour cet article que j'ai publié il y a 3 ans car, étonnement, je constate qu'il est encore régulièrement consulté dans une proportion inquiétante et que certains lecteurs semblent être concernés par le problème. 

Le fait qu'un article de ce type soit autant consulté à distance de sa publication montre bien que quelque chose cloche avec cette classe de médicament.
J'ai eu des échanges avec quelques lecteurs à ce sujet donc j'ai fais de nouvelles recherches et les autorités admettent maintenant que cette classe d'antibiotique peut causer des dommages permanents alors qu'ils existent depuis plusieurs décennies. 

Je ne saurai donc trop vous conseiller de ne jamais prendre ces antibiotiques qui peuvent avoir des effets dévastateurs sur votre santé.

"Tous les tendons peuvent être atteints (épaule, coude, genou, hanche…), le tendon d’Achille (cheville) étant plus susceptible d’être touché."
"Les tendinopathies peuvent survenir dès les 48 premières heures après la prise de quinolone et jusqu’à plusieurs mois après l’arrêt du traitement. 

La survenue est également possible après une prise unique de quinolones. 
La guérison peut être lente et s’accompagner parfois de séquelles."
Source : ANSM - Octobre 2015

"Un examen de la sécurité effectué par la FDA a démontré que lorsque les fluoroquinolones sont administrés par voie systémique (à savoir par comprimés, capsules ou voie injectable), ils peuvent provoquer de sérieux effets secondaires handicapants et potentiellement permanents qui peuvent se cumuler. 

Ces effets secondaires peuvent impliquer les tendons, les muscles, les articulations, les nerfs et le système nerveux central."
Source : FDA - 12 mai 2016

"La documentation scientifique et médicale examinée contient très peu de renseignements sur les effets secondaires persistants ou incapacitants; cependant, l'information disponible permet d'établir un lien entre l'utilisation des fluoroquinolones et une incapacité persistante, particulièrement en ce qui concerne les tendinopathies et les neuropathies périphériques."
Source : Santé Canada - Janvier 2017

Aux Etats-Unis ou au Canada, les notices ont été considérablement renforcées pour informer les patients des risques sérieux liés à la prise de ces médicaments et les médias en ont largement parlé. 

La France ne l'a toujours pas fait et les médias non plus donc ne comptez pas sur eux pour vous informer à ce sujet.


 

 

Un scandale sanitaire étouffé par les laboratoires pharmaceutiques !



En 1999 déjà, certains médecins faisaient état d'effets secondaires très invalidants comme des tendinites multiples pouvant aller jusqu'à la rupture. 

Qui pourrait croire que deux cachets d'un antibiotique auraient la capacité de rompre un tendon ?
"Il y a un an, la publication médicale "Expansion scientifique" publiait un rapport des professeurs Marcel Francis Kahn et Gilles Hayem du service de rhumatologie de l'hôpital Bichât. 

Ces scientifiques font état d'un millier de cas de tendinites avec ou sans rupture du tendon d'Achille, qui ont été signalés à la pharmacovigilance. 
Le rapport souligne que cette complication, qui frappe le plus souvent le tendon d'Achille, est liée clairement à la prise de fluoroquinolones.
La présentation clinique de l'atteinte du pied passe par plusieurs stades. 

Il y a souvent tout d'abord un œdème congestif ou inflammatoire qui fait suspecter une phlébite. 
Puis s’installe une tendinite douloureuse avec gonflement uni ou bilatéral du tendon. 
L’évolution peut en rester là si des précautions sont prises. 
Sinon le tendon peut se rompre tout en restant douloureux. 
L'ensemble de l'évolution s'étale sur plusieurs semaines, voire sur plusieurs mois avec une impotence certaine. 
En dehors du tendon d'Achille, l’épaule et les doigts peuvent être atteints. 
Dans la recherche des facteurs causals, curieusement, le dosage du médicament incriminé ne semble pas intervenir."


 


samedi 23 décembre 2017

Alain Scohy : La Médecine de Béchamp interdite !

Alain Scohy nous explique en détails en quoi consistent les Microzymas, ces organismes découverts par Béchamp, quel rôle ils jouent dans le corps !


 


Dans cette vidéo d'un peu plus d'une heure, Alain Scohy nous explique en détails en quoi consistent les microzymas, ces organismes découverts par Béchamp, quel rôle ils jouent dans le corps et démontre les erreurs (volontaires ?) monumentales de la médecine pasteurienne mortifère et de ses complices, Big Pharma.
Alain Scohy est tout d'abord Médecin de campagne (1973) dans l'Aveyron pendant cinq ans, à Salles-Curan.
Dans le cadre de sa pratique, il est très rapidement effaré par la santé déplorable des petits enfants. 

Il mettra trois ans à en comprendre l'une des causes : la pratique des vaccinations multiples avant l'âge de 9 mois, c'est à dire pendant une période de la vie où les petits enfants sont en poussée de croissance majeure.
A partir de 1978 et jusqu'en 1996, il exerce la médecine à Orange dans le Vaucluse en tant qu'homéopathe, acupuncteur et même psychanalyste aux alentours de 1995...



En 1996, il est radié à vie de l'Ordre des Médecins pour délit d'opinion : il a osé demander à ses "pairs" l'application du principe de précaution et du Code de Déontologie Médicale (qui interdit l'utilisation de produits ou procédés dont l'intérêt et l'efficacité ne sont pas certains ou qui ne sont pas suffisamment éprouvés) lors de la campagne de vaccination contre l'hépatite B de 1994 dans les collèges et lycées : un vaccin nouveau, révolutionnaire, préparé sur des cellules OGM et testé à grands frais sur nos enfants.
Dans cette affaire, le Conseil de l'Ordre des médecins était à la fois le plaignant et le juge ! 

À la suite de cette sanction, et avant qu'elle ne soit effective, il préfère démissionner et continue à travailler comme "accompagnateur-thérapeutes" (le thérapeute étant le malade). 


http://p6.storage.canalblog.com/64/95/599939/115636011.jpg
Pr. Antoine Béchamp

lundi 18 décembre 2017

Maladies auto-immunes causées par des médicaments !


Maladies auto-immunes causées par des médicaments, alerte de la revue "Prescrire" !


"Le développement et la commercialisation de médicaments perturbateurs immunitaires doivent inciter à la vigilance car ils exposent à des maladies auto-immunes", rappelle la revue Prescrire dans son numéro de mai. 



Les maladies auto-immunes sont multiples et liées à un dysfonctionnement du système immunitaire qui réagit contre des constituants du propre corps de la personne.
Les conséquences cliniques (symptômes...) "sont très diverses, selon le ou les tissus atteints. 
Ce dysfonctionnement semble lié à l'association de plusieurs facteurs, notamment génétiques et environnementaux."
"Parfois, des médicaments sont impliqués, par des mécanismes souvent mal cernés, et le rôle du médicament dans l'apparition ou l'aggravation d'une maladie auto-immune est difficile à préciser parmi les autres facteurs. L'apparition de ces maladies auto-immunes est influencée par l'existence d'une autre maladie auto-immune, la dose de médicament, la durée d'exposition, l'association à d'autres médicaments, etc. Le délai d'apparition de la maladie auto-immune varie de quelques semaines à plusieurs années après le début de la prise du médicament. L'arrêt du médicament impliqué permet le plus souvent la guérison mais parfois après un long délai.
De nombreux médicaments exposent à diverses maladies auto-immunes.
  • Il s'agit surtout de médicaments perturbateurs immunitaires,
    • utilisés comme immunodépresseurs (certains traitements contre la polyarthrite rhumatoïde, le psoriasis, la sclérose en plaques, etc.)
    • ou immunostimulants (notamment antitumoraux).
  • D'autres médicaments sont aussi impliqués :
    • certains antibiotiques, antimycosiques ou antirétroviraux,
    • des antithyroïdiens,
    • des médicaments visant à diminuer la cholestérolémie,
    • rarement des vaccins, etc."
"Le développement et la commercialisation d'un nombre croissant de médicaments perturbateurs immunitaires, notamment des anticorps monoclonaux à visée immunodépressive ou immunostimulante, incite à la vigilance et à la notification des effets indésirables observés."


Sources :  Prescrire.
http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/2017/12/maladies-auto-immunes-causees-par-des-medicaments-alerte-prescrire.html