mercredi 20 août 2014

Ébola : Vers l'interdiction des remèdes naturels ?

Promouvoir un remède contre l'Ébola sur internet est interdit par la FDA !

Voilà où on en est aux USA !

Si vous faites la promotion d'un remède contre l'Ébola, des hommes en arme pourraient se montrer à votre porte !


http://www.miami-institute.com/wp-content/uploads/2013/11/FDA-logo.jpg


NDLR : Voici la FDA qui fait la chasse aux produits naturels, mais cet organisme d'état US ne fait rien contre des produits parfaitement toxiques comme l'Aspartame, le Fluor dans l'eau des villes, les additifs toxiques des vaccins, les OGM…  Il faut dire que dans conseil d'administration il y a des représentants payés par Big Pharma, qui souvent après leur mandat trouvent un poste dans les entreprises défendues !  
Rappelons que les produits naturels ne pouvant pas avoir de brevets déposés sont sans aucun intérêt pour les Firmes de Big Pharma car elles ne peuvent pas gagner d'argent, donc personne ne fera les démarches onéreuses pour tester ces produits et voir leur efficacité !
Donc, c'est facile d'interdire ces produits, car non testés officiellement, même si depuis des siècles les gens les utilisent sans problème et avec une efficacité reconnue ! 


Par Michael Snyder ,du site End of the American Dream
 



Si j'avais un remède contre l'Ébola, je ne pourrais jamais vous le vendre. 
Je n'ai bien sûr pas de remède, mais même si j'en avais un, je ne pourrai jamais en parler. 
Et si vous aviez un remède contre l'Ébola et que vous commenciez à en faire la promotion sur internet, des hommes armés pourraient bientôt se montrer à votre porte. Je ne plaisante pas, malheureusement. 
Même si vous avez fait une découverte qui pourrait sauver potentiellement des millions de vies, vous ne gagneriez pas un gramme de clémence de la part de la FDA [Food and Drug Administration, organisme qui gère les médicaments aux US]. 
En fait, la FDA vient de publier une déclaration qui contient un avertissement qui fait froid dans le dos adressé à tous ceux qui prétendent connaître un moyen de prévenir ou de guérir l'Ébola. 
Et sans doute, les bureaucrates de la FDA ratissent en ce moment internet pour tout ce qui ressemblerait à un remède ou un traitement contre l'Ébola. 
S'ils en découvrent un, ils sont susceptibles de sévir très durement. 
Donc si vous avez vraiment un remède contre l'Ébola, vous feriez bien d'être très prudent. 
Vous pourriez vous retrouver devant des hommes avec des armes automatiques qui font une descente chez vous quand vous vous y attendez le moins.

(…) La dure réalité est que nous sommes en 2014 et que nous vivons à une époque où notre gouvernement est dirigé par des obsédés paranoïaques du contrôle.

Le 14 août, la FDA a publié un avertissement qui cible spécifiquement ceux qui prétendent savoir comment prévenir ou guérir l'Ébola. 

Ce qui suit est un extrait de cet avertissement...

La FDA conseille aux consommateurs d'être attentifs aux produits vendus en ligne qui prétendent prévenir ou guérir le virus Ébola. Depuis l'apparition du virus Ébola en Afrique de l'ouest, la FDA a vu et reçu des plaintes de consommateurs concernant divers produits prétendant soit prévenir le virus Ébola soit traiter l'infection.
Il n'existe actuellement aucun vaccin approuvé par la FDA ni médicaments pour prévenir ou guérir l'Ébola. Bien qu'il y ait des vaccins et des traitements expérimentaux en cours de création, ces produits à l'étude en sont au premier stade de production, n'ont pas encore été pleinement testés au plan de la sécurité ou de l'efficacité et leur approvisionnement est très limité. Il n'existe aucun vaccin, médicament ou produit à l'essai spécifique contre l'Ébola commercialisé sur internet. Selon la loi, les compléments alimentaires ne peuvent prétendre empêcher ou guérir la maladie.
Les individus qui font la promotion de ces produits non approuvés et frauduleux doivent prendre des mesures immédiates pour corriger ou enlever ces affirmations ou faire face à une action possible de la FDA.
Il est important de noter que selon les Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies (CDC), l'Ébola ne présente aucun risque important pour le public américain. Malheureusement, pendant les situations d'épidémies, des produits frauduleux qui prétendent traiter ou guérir une maladie, apparaissent trop souvent sur le marché. La FDA fait une surveillance de ces produits frauduleux et fausses déclarations et prend les mesures appropriées pour protéger les consommateurs.

 http://www.markify.com/images/ctm/originals/007350242.JPG
http://www.theheraldng.com/wp-content/uploads/2014/08/nano-silver-500-ml.jpg

Quoi donc a provoqué tout ceci ?

Eh bien, le New York Times nous a donné un indice. Selon ce journal, le gouvernement est particulièrement inquiet concernant un produit connu sous le nom de Nano Silver qui est encouragé par la Natural Solutions Foundation...

Au cours d'une discussion sur l'expédition vers le Liberia d'un médicament expérimental qu'un panel a ratifié, le Zmapp, le ministre de la santé du Nigeria, Onyebuchi Chukwu, a dit qu'un scientifique nigérien non identifié qui vit outremer s'est arrangé pour que le Nigeria obtienne un produit expérimental différent, selon les nouvelles venant du Nigeria. Ils l'ont identifié comme le Nano Silver, un complément offert par la Natural Solutions Foundation, qui a dit qu'il contenait des particules microscopiques d'argent, bien que, en tant que complément alimentaire, il n'ait pas été testé par les agences de régulation. L'argent tue certains microbes en surface et dans les blessures, mais il peut être toxique et n'est pas approuvé par la FDA pour un usage systémique contre les virus.


http://www.researchsilver.com/assets/files/img/nano-silver-mechanism.jpg


Personnellement, j'ai un profond respect pour la Natural Solutions Foundation. 
Et le Dr Rima Laibow a travaillé très dur pour partager ce qu'elle sait avec la communauté mondiale d'internet...


Récemment, le médecin directeur de la fondation, le Dr Rima E. Laibow, a publié une "lettre ouverte aux chefs des états touchés par l'Ébola", en date du 29 juillet, affirmant que le Nano Silver guérissait l'Ébola. Elle a aussi affirmé s'être adressée à 47 ministres africains de la santé lors d'une conférence en 2007 et être en contact avec "les gouvernements ouest-africains et leurs conseillers".
Le Dr Laibow n'a pu être jointe pour des commentaires. Vendredi après-midi, après que le New York Times ait envoyé par email une série de questions, deux de ses sites web sont devenus temporairement indisponibles, puis sont réapparus avec un en-tête disant qu'ils étaient "sous attaque" et ils redirigeaient les lecteurs vers d'autres sites vendant un produit différent, une solution d'argent.

Mais finalement, cela ne va pas poser du tout de problèmes à la FDA si ce que dit le Dr Laibow est vrai ou non.
La seule chose qui va compter est que ce médecin soutient des alternatives qui ne proviennent pas du cartel pharmaceutique.
Et quand vous croisez la FDA, ils ne font pas que vous envoyer une lettre de menace par messagerie.
Comme je le mentionnais ci-dessus, des hommes en arme pourraient se montrer à votre porte.
(…) Donc pour l'instant voilà où nous en sommes. La FDA dit qu'il n'y a aucun moyen de prévenir ou de guérir l'Ébola, et il vaut mieux ne pas dire non plus qu'il y en a.

Pendant ce temps, il semble que l'Ebola se soit encore répandu à d'autres pays et que l'épidémie continue à grandir à un rythme exponentiel. 

En fait, l'OMS vient de publier une déclaration dans laquelle est énoncée que "les chiffres des cas et décès rapportés sous-estiment largement la magnitude de l'épidémie".

Si vous n'avez pas pris l'Ébola au sérieux, il va falloir le faire.



Extraits traduits par Hélios pour le BBB.
http://bistrobarblog.blogspot.fr/2014/08/promouvoir-un-remede-contre-lebola-sur.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire