jeudi 31 juillet 2014

Lombalgies aiguës : le paracétamol inefficace !

Lombalgies aiguës : le paracétamol ne serait pas efficace



Par Agathe Mayer


Le paracétamol, recommandé dans le traitement de lombalgies aiguës ne serait pas efficace pour soigner les douleurs et limiter le handicap, selon une étude scientifique australienne.

http://dentalcom.fr/Autre/BrunoBernard/wp-content/uploads/2011/11/R%C3%A9%C3%A9ducation-du-%C2%AB-Mal-au-Dos-%C2%BB-Lombalgie-Sciatique1.png
 
Pour traiter les douleurs dues aux lombalgies aiguës, le paracétamol ne serait pas efficace, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale The Lancet. 
Un placebo (médicament inactif) produirait de meilleurs effets pour le rétablissement du patient.
"Le paracétamol est le traitement recommandé pour les lombalgies" expliquent les chercheurs. 
Pourtant, aucune étude n'a jamais été menée pour établir l'intérêt de ce choix de prescription pour ces douleurs. 
Les chercheurs du "George Institute for Global Health" de l'Université de Sydney ont voulu analyser l'efficacité du paracétamol dans le traitement des douleurs lombaires aiguës.



Ils ont mené un essai clinique "PACE" sur 1 652 personnes souffrant de lombalgies aigues
Les participants ont été répartis en trois groupes. 
Le premier a reçu des doses régulières de paracétamol (3 fois par jour pouvant être pris jusqu'à 4 semaines), le deuxième en prenait si besoin (une dose maximale de 4g/jour) et le dernier a eu des comprimés de placebo (une substance inerte, sans activité pharmacologique). 
Tous les patients ont été suivis et conseillés par les chercheurs afin de les réconforter et de les aider quant à la douleur. 
La douleur des volontaires a été mesurée au bout de 7 sept jours de traitement.


http://www.rondbleu.com/media/cache/5c/7d/5c7d915a42877675ccd13d94daa53db1.png
Lombalgie aiguë, l’ostéopathie plus efficace que les anti-inflammatoires selon une étude allemande !


Le paracétamol est inefficace

Les résultats de l'étude révèlent que le paracétamol ne produit pas plus d'effet que le placebo et que les patients sous produit inactif ont même récupéré plus vite.
"Ces résultats suggèrent que le paracétamol n'affecte en rien le temps du rétablissement d'une lombalgie commune aiguë. 
L'approbation universelle de paracétamol dans ce groupe de patients pose question", estime l'équipe australienne qui a réalisé l'étude.
"Les résultats sont clairs, mais le contenu des recommandations ne doit pas être modifié sur la base d'une seule étude", rappelle Dr Christopher Williams, qui a mené l'étude.
Chaque année en France la lombalgie commune entraîne une incapacité temporaire chez 3 à 4 % de la population et une incapacité totale chez 1% de la population en âge de travailler. 
La lombalgie est la maladie chronique qui entraîne le plus d'arrêt de travail chez les personnes de plus de 45 ans. 
C'est aussi la 3eme cause de handicap chronique chez les 45-64 ans. 
Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la lombalgie touche à un moment donné environ 33 % de la population.



Source : http://www.topsante.com/medecine/os-et-muscles/mal-de-dos/vivre-avec/lombalgies-aigues-le-paracetamol-ne-serait-pas-efficace-62485 


Le paracétamol n'a pas plus calmé la douleur des patients que le placebo, ni accéléré leur guérison.  
"Mais le paracétamol serait toujours efficace pour les douleurs liées aux soins dentaires", souligne le Professeur Chris Maher.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire