mercredi 28 mai 2014

Les 10 symptômes de l’insuffisance rénale !

Les 10 symptômes de l’insuffisance rénale et les moyens de la corriger !

 

Insuffisance-rénale

Il arrive parfois que nous commencions à ressentir de légers symptômes auxquels nous ne prêtons pas attention :
une envie pressante d’uriner, une douleur localisée sur un côté du dos, de la fatigue… 
L’insuffisance rénale peut donner des signes que l’on doit savoir reconnaître afin de prendre des mesures au plus vite et pour permettre à nos reins de continuer à remplir leur fonction qui est essentielle.
Lorsque l’on parle d’insuffisance rénale, on fait référence à un problème bien précis concernant le fonctionnement des deux reins (ou de l’un d’eux, si le patient n’a qu’un rein). 
Lorsque les reins ne fonctionnent pas correctement, de nombreux troubles apparaîssent ; des altérations qui dépendent du type de l’insuffisance rénale, si elle est aiguë ou chronique. 


 Voyons tout cela en détail !

Les symptômes de l’insuffisance rénale


 

 

1. Des variations dans les urines

Il s’agit du symptôme le plus courant et en général le premier qui apparaît lors d’une insuffisance rénale. Certes, il peut aussi être le signe d’une autre pathologie, mais il nous alerte toutefois sur l’existence d’une anomalie et nous indique qu’il faut consulter un médecin.
  • Une envie pressante d’uriner : on urine plus souvent et l’on doit même se lever plusieurs fois dans la nuit.
  • Des altérations de l’urine : l’urine est plus claire ou plus foncée, ou le volume d’urine est très réduit… La présence de sang dans les urines est également fréquente.
  • On ressent une pression.

2. Des gonflements

Les patients qui souffrent d’insuffisance rénale ne peuvent pas se débarrasser de l’excès de liquide de l’organisme.  
Les reins ne sont plus capables de filtrer normalement les liquides qui ont alors tendance à s’accumuler. 
 est normal que les jambes gonflent ainsi que les chevilles, les pieds et même le visage. 
Nombreux sont ceux qui, par exemple, n’arrivent plus à mettre leurs chaussures… 
Il s’agit donc d’un symptôme très évident !

3. De la fatigue

Fatigue

Les personnes qui ont les reins en bonne santé produisent de l’erythropoïétine, une hormone responsable de la production des globules rouges qui se chargent de transporter l’oxygène dans le sang. 
Mais lorsque l’on souffre d’insuffisance rénale, cette hormone est produite en plus petites quantités et nos muscles, et même notre cerveau, commencent à se fatiguer en raison du manque d’oxygène. 
Il s’agit d’un type d’anémie associé à l’insuffisance rénale.
Il est courant, par exemple, d’avoir très envie de dormir, de se sentir épuisé.

4. Des éruptions cutanées

Étant donné qu’ils ne peuvent pas éliminer correctement les déchets contenus dans le sang, les reins cessent peu à peu d’assumer leur fonction ; en conséquence, les toxines et autres résidus s’accumulent dans l’organisme. 
Ceci se traduit par des picotements et par un malaise qui se généralise, une gêne intérieure telle que l’on ne peut pas éviter de se gratter sans arrêt.

5. Un goût métallique dans la bouche

L’accumulation de déchets dans le sang (appelée urémie) fait en sorte que le goût des aliments que nous avons l’habitude de consommer soit modifié. 
Il arrive même que l’on ne ressente plus aucun plaisir en mangeant, car la viande n’a plus un goût de viande et les aliments sucrés ne sont plus aussi savoureux… 
Il est donc habituel de perdre du poids peu à peu. 
La difficulté qu’ont les reins à éliminer les déchets cause de nombreux effets secondaires, et ce mauvais goût dans la bouche est fréquent ; d’ailleurs, les patients disent souvent qu’ils ont "un goût de fer" dans la bouche.

6. Des nausées et des vomissements

Une fois de plus, l’excès de déchets contenus dans le sang provoque une réaction de notre organisme, suscitée par l’urémie. 
Des vomissements commencent à se produire, un malaise général, des nausées et une perte de poids qui en découle. 
L’estomac, lui aussi, se sent rassasié alors qu’en réalité il ne l’est pas, et l’on se sent lourd et lent…

7. Un manque de souffle

Il devient difficile de reprendre son souffle après une activité telle que monter des escaliers, courir, ou même marcher un peu plus vite que d’habitude.
Il y a deux causes à cela : un excès de liquide dans l’organisme, et ce liquide peut s’accumuler dans les poumons et provoquer une difficulté de la respiration. 
Et la présence d’une anémie associée à cette insuffisance rénale fait en sorte qu’il soit encore plus difficile qu’avant de reprendre son souffle.
Les patients se plaignent même de ne pas pouvoir dormir la nuit, et disent qu’ils ont l’impression d’étouffer ou de ne pas pouvoir respirer même lorsqu’ils se reposent.

8. Une sensation de froid

L’anémie nous rend plus frileux que d’ordinaire. 
C’est un symptôme très caractéristique de l’insuffisance rénale.

9. Des problèmes de concentration

En raison des problèmes circulatoires, du sang qui est mal filtré et de l’altération de la sécrétion de l’hormone érythropoïétine, l’oxygène n’arrive pas au cerveau de façon normale et celui-ci n’obtient donc pas l’énergie suffisante : apparaissent alors des problèmes deconcentration. Il devient plus difficile de se concentrer, on se sent fatigué et cela donne même des vertiges. 
Il est alors habituel d’avoir de petits oublis.

10. Des douleurs sur le côté et à une jambe

Douleur sur le côté


Certaines personnes ayant des problèmes de reins ressentent une douleur dans le dos ou sur le côté, un symptôme qui nous fait parfois penser erronément à d’autres affections. 
Il s’agit d’une douleur qui s’étend depuis l’un des deux côtés du corps jusqu’à la jambe, une douleur très aiguë qui nous empêche parfois de mener une vie normale. 
Il est probable que ce symptôme soit lié à la polykystose rénale, une maladie qui entraîne la formation de kystes remplis de liquide dans les reins et même dans le foie, et qui est très douloureuse.

Comment prévenir l’insuffisance rénale ?

Dans de nombreux cas, l’insuffisance rénale est due à des facteurs génétiques, mais il faut tenir compte du fait qu’un style de vie sain et une bonne alimentation peuvent prévenir cette dangereuse maladie dans 60% des cas.  
Comment y parvenir ? 
Évitez le surpoids,l’hypertension, le cholestérol, marchez au moins une heure par jour, et surtout, tenez compte des règles d’alimentation suivantes :
  • Évitez les viandes rouges (et de façon plus générale toutes les protéines d’origine animale).
  • Évitez les produits laitiers et les œufs.
  • Évitez les boissons gazeuses et sucrées (les reins souffrent beaucoup pour les filtrer).
  • Évitez le tabac, le café et l’alcool.
  • Consommez deux litres d’eau par jour, et augmentez votre consommation de fruits et de légumes, aussi bien crus que cuits !
  • Prenez des Bonnes habitudes 

Posté par SASHAH  sur http://www.rentrer.fr/
Source : http://amelioretasante.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire